Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

INTERVIEW D'ANTTO

Interview

-

20/03/2015

Quel est votre parcours au sein de sup de co ? (stage/ expatriation / spécialisation)
J’ai été diplômé du programme Bachelor Business et lors de mon cursus j’ai fait un premier stage en communication dans un centre de pilotage de moto en France, et un second stage dans les medias à Paris dans le domaine artistique. Je travaillais dans une agence de media au département créatif ; je devais créer des moyens de communication originaux pour des clients tels que Pepsi, Nissan.
Puis, je me suis spécialisé en webmarketing.
 
Quel est votre parcours après Sup de Co ? Vos expériences professionnelles ?
Après avoir été diplômé, j’ai rejoint une agence immobilière sur la côte Basque. Je travaillais dans le développement du service conseil en investissement immobilier.
 
Qu’est ce qui vous a amené dans la chanson ?
Les choses se sont faites petit à petit, j’écrivais déjà avant d’entrer à Sup de Co, il s’agissait de scénario de film et de comédie de théâtre. Je pratiquais déjà la musique et j’ai souhaité faire évoluer mes textes en chanson suite à des rencontres notamment à Paris.
 
Comment votre groupe a été créé ?
Il ne s’agit pas vraiment d’un groupe, les musiciens sont des partenaires qui m'accompagnent sur scène et en studio. A côté de ça, je fais aussi partie d’un groupe de rock.
 
Comment avez-vous financé votre album « Mily »?
J’ai pu financer mon album grâce à mon travail en parallèle.
 
Vous servez-vous de certaines compétences acquises à Sup de Co ?
Complétement, concernant les compétences dont je me sers aujourd'hui, il y a la négociation, la communication et la gestion de projet. Cela me sert pour la partie négociation, la partie commerciale ainsi que la partie webmarketing.
 
Est-ce que vous avez quelques conseils pour les diplômés pour rentrer dans la vie active ?
Il ne faut pas hésiter à mettre en avant le diplôme. Il est reconnu, il n’y a pas seulement ceux d’HEC qui le sont. Pour les étudiants, il est important de ne pas faire l’impasse sur la vie hors des cours théoriques de l’école (k-fet, association, soirée,…). Ce sont des compétences qu’ils vont acquérir pour leur vie professionnelle future. C’est cette partie humaine que l’on n’apprend pas en cours qui permet de travailler son réseau, pour trouver ses stages, etc. Ces valeurs humaines sont une vraie valeur ajoutée que l’on n’a pas lorsque l’on va à la fac.
 
Quel est votre meilleur souvenir au sein de sup de Co ?
Toute la dimension humaine, le réseau que je me suis créé quand j’étais à l’école et qui me sert encore actuellement.

172 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Interview

Delphine DORÉ - Directeur Marketing, Innovation et Achats - Paredes

MB

Michèle BENETON

30 juin

Interview

Marion N. CHIVOT - Responsable RSE - Air France KLM Canada

MB

Michèle BENETON

16 juin

Interview

Isabelle MALBRAN - Senior Account Manager - Cloud Solution

MB

Michèle BENETON

09 juin

1