Actualités

Partager sur :
22 septembre 2020
Portraits de Diplômés

Vincent ROSTAING - Pirate d'organisations - Bonsultant & Bonférencier

Vue 35 fois

Vos années Excelia en quelques mots

#fêtes #épanouissement #amis #débrouillardise

 

Les débuts de votre carrière

51/2 ans comme responsable commercial à la Régie publicitaire de JCDECAUX, pour vendre de la publicité aux annonceurs sur les abribus, avant un virage vers les technologies suite au 11/09 avec la volonté d’aller « bosser dans internet » en intégrant COMPLETEL pendant 21/2 ans.
 Il me manquait la partie vivante et intéressante du web (développement appli-site), j’ai donc rejoint Business & Decision Ouest de 2003 à 2008.

En 2008, en prenant la même claque avec l’avènement des réseaux sociaux que celle que j’avais prise en 2001 avec internet… Je décide que le salariat n’est plus pour moi et décide de créer ma « boîte » pour m’épanouir dans le conseil et l’accompagnement… 

 

Le moment charnière de votre parcours

3 moments essentiels, 11 septembre 2001 j’étais déjà fan d’internet depuis 1996, mais je réalise à quel point cela est important à ce moment-là.
2008, Viaduc, Linkedin et Twitter sur lesquels je m’amuse déjà, me donnent l’impression d’être le nouvel internet ?
Et enfin s’il n’y en avait qu’un ce serait le 13 décembre 2008 : création de Le Cairn 4 IT, bascule du coté non obscur du travail avec l’entrepreneuriat ou comment diviser son salaire par 3 tout en gardant la banane !La direction d’une entreprise publique qui allie l’intérêt général et la performance économique et commerciale dans des marchés concurrentiels.

 

Votre poste actuel, vos missions

Aujourd’hui je m’autoproclame « Pirate d’organisations consentantes Bonsultant et Bonférencier » (sans fautes d’orthographe).  L’intérêt d’avoir sa boutique c’est qu’on peut s’amuser avec les titres ????. Plus sérieusement je travaille avec des organisations ( entreprises, collectivités, associations) de toutes tailles, à les faire réfléchir sur leur Business models, leur organisation, leur pratiques managériales, leur go to market etc… bref tout accompagnement qui met en œuvre l’humain et pas la finance (ma vision du business model est plus anthropologique que financière, ce qui m’intéresse c’est comment pousser les clients à acheter en trouvant une mécanique sexy).
Je suis aujourd’hui concentré sur la capacité à rendre les équipes et les organisations plus créatives innovantes et agiles.

 

Votre plus bel accomplissement

Avoir quitté Nantes (après 20 ans tout de même), il y a 2 ans pour la campagne sarthoise où je commence à arriver à faire pousser mes légumes, mes fruits, mes moutons et mes contacts etc…  

 

Pour vous, Alumni, qu’est-ce que c’est ?

Pour moi alumni ne voulait pas dire grand-chose. Puis nous avons fait une belle fiesta pour les 20 ans de la promo par nous-mêmes et du coup ça aurait pu se résumer à ma promo (les 95 of course), mais depuis quelques temps, on sent beaucoup plus d’énergie, d’initiatives. Pendant le confinement j’ai eu la chance d’animer quelques formats en ligne et j’ai trouvé super sympa de pouvoir échanger sur des sujets concrets avec des personnes d’autres promos.
C’était très riche et cette communauté ne nous donne pas encore le 10ème de ce qu’elle pourrait apporter à chacun de ses membres. 

 

Avez-vous des conseils à donner à nos étudiants, futurs professionnels ?

Compliqué de faire court… Je vais vous faire une collection non exhaustive de conseils qui m’ont été donnés et que j’ai jugé pertinents :

  • On ne prend pas un poste pour ce qu’il est mais pour ce qu’il permet de devenir. 
  • Quoi qu’il arrive dans vos recherches d’emploi, ce n’est jamais vous en tant que personne que l’on rejette mais votre offre, remettez en cause votre offre, pas vos fondamentaux en tant que personne
  • Ne vous travestissez pas … En entretien soyez le plus possible vous-mêmes, cela vous évitera de tomber dans un poste qui n’est pas fait pour vous mais pour le personnage que vous avez joué.
  • Ne posez jamais une question a votre boss à laquelle il peut vous répondre non, sinon vous avez déjà la réponse. Vendez vos idées plutôt que de demander la permission.
  • La vie est trop courte pour travailler triste, soyez attentif au plaisir que vous avez à aller bosser le matin, si ça devient trop douloureux, fuye,z il y a plein de belles aventures qui vous attendent ailleurs 
  • Soyez toujours en veille de votre marché, de vos concurrents des opportunités à saisir, ça évite de s’endormir.

Un mot pour conclure ?

Don’t be normal, Be you et au Plaisir de vous rencontrer quelque part dans la galaxie Alumni !

 

 

 



J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.